Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le zoo

par Manon

Le zoo

Hier, ma mère m'a fait une surprise, elle m'a emmené au zoo. Pour ma part, je ne lui ai fait aucune surprise, mon comportement est resté fidèle à celui du quotidien.

Nous voici donc en route pour voir Céleste et Babar, enfin du moins c'est ce qu'elle a voulu me faire croire ! J'avoue que j'étais complètement fatigué, heureusement qu'Antoine était là pour me relayer.

Des pleurs, des pleurs, beaucoup de pleurs jusqu'à ce qu'elle craque et s'arrête enfin. Tinou (oui, mon frère a beaucoup de surnom mais Tinou c'est car il ne fait que de tiner) avait faim et comme il prend exemple sur moi, il ne voulait surement pas d'un biberon froid.

Nous avons du entrer dans la cafétéria, moi dans un bras, le cosy dans l'autre, maman est bien encombré. C'est là que je dois intervenir.

Je vois qu'elle n'a pas pris son sac à main, elle n'a pas d'argent sur elle et la voiture est garé suffisamment loin pour qu'elle n'ait pas le courage d'y retourner. Lui demander de m'acheter une sucette en hurlant devient nécessaire.

Je savais bien qu'elle dirait non, en revanche, je ne savais pas que elle aussi me ficherai la honte. Le biberon tiédit, elle repart. Le cosy d'un bras, moi dans l'autre qui essai tant bien que mal de me débattre,le soleil qui cogne et la voiture garé à perpète, elle sue et rougit. Du coup, vu que tout le monde la regarde trimer et me regarde hurler, elle a pété une durite. Apparemment pas d'humeur aujourd'hui, elle a demandé aux spectateurs si leurs enfants ne pleuraient jamais et s'ils ne s'étaient jamais roulé par terre pour une sucette. Personne n'a répondu et nous voilà reparti sauf que moi, bah j'ai pas fait pipi !

J'ai tout de même attendu 5 minutes pour lui faire part de mon envie pressante, nous nous sommes garé après la barrière de péage d'autoroute. Je ne peux plus attendre d'arriver aux toilettes, du coup je fait ça là, là c'est la gendarmerie, mais tant pis.

Nous arrivons enfin, et le hasard a fait que ma mère et ma tante du sud se soit garée l'une à côté de l'autre, le même jour, la même heure, au même zoo alors que nous habitons à 658,6 km de chez eux. Encore une fois, c'est ce qu'elle a voulu me faire croire.

Bref, le zoo c'est super cool, je suis avec mon cousin, celui qui m'appelle Marté. Je n'avance pas, le parc est grand et mes jambes sont si petites du coup je teste l'endurance de mon oncle, ma tante, et ma mère en m'imposant sur leurs épaules. 4 enfants, 3 adultes, 2 poussettes, 2 glacières, pour eux c'est la loose.

Mais vu qu'ils nous aime bien quand même ils nous ont offert des glaces. Bien installé devant le spectacle d'otaries Charlie a commis l'irréparable. Oui, mon cousin a léché ma glace ! Oui, rien de grave mais vu que j'aime faire des colères, j'en profite pour grimacer et la jeter. Maman n'est pas contente et exagère en disant que ça coûte le prix de toute une boite de glaces dans un supermarché.

La fatigue s'accumule, je m'attendris, du coup Antoine a perdu sa tétine pour me relayer. Sauf que ma tante en possède une de secours, ça m'a gonflé.

Tout le monde est exténué, je m'endors dans ma poussette, Antoine dans l'écharpe, reste plus que la côte de la mort pour qu'on arrive aux voitures.

J'ai dormi jusqu'à 20h30, sacré sieste, devinez qui est en pleine forme à l'heure où maman aimerai se coucher ?

Commenter cet article